Un think tank socialiste prêt à remplacer la Pâques par des jours fériés juifs et musulmans ?

Le 22 février 2017, la fondation Terra Nova, un think tank proche du Parti socialiste, publie un rapport sur l’émancipation de l’islam en France. Cette publication suscite de nombreuses critiques. Ses auteurs, le juriste Alain Christnacht et Marc-Olivier Padis, directeur des études de Terra Nova, sont accusés de vouloir remplacer Pâques et la Pentecôte par des jours fériés juifs et musulmans.

Sur les sites complotistes, la polémique n’a pas mis longtemps à enfler. « Wikistrike », connu pour relayer régulièrement de fausses informations, en fait ses choux gras, titrant « Terra Nova (PS) veut remplacer Pâques et la Pentecôte par des jours fériés juifs et musulmans ». Cependant, ce rapport ne propose en aucun cas de supprimer les jours fériés de Pâques et de la Pentecôte, pour la bonne raison que ces deux fêtes ont systématiquement lieu le dimanche, ce qui n’empêche donc pas les pratiquants chrétiens de participer à ces deux fêtes. Néanmoins, le lundi de Pâques et le lundi de Pentecôte sont eux aussi fériés, alors qu’ils ne concernent pas une fête solennelle, se situant seulement le lendemain de celles-ci. Comme l’indique Terra Nova « nous sommes donc dans une situation d’une République laïque qui garde des traces de l’organisation catholique des temps collectifs ». De plus, sur les onze jours fériés officiels en France, quatre sont liés à des fêtes chrétiennes ou catholiques (Ascension, jeudi de Pentecôte, Assomption et Noël), et deux sont donc des lundis suivant des fêtes religieuses.

 

Dans cette situation, le citoyen français musulman ou juif doit poser un jour de congé auprès de son employeur pour pouvoir fêter l’Aïd el-Kébir ou Yom Kippour, alors que le citoyen français chrétien bénéficie de deux jours fériés relatifs à la religion catholique qui ne sont même pas prétextes à l’organisation d’une fête religieuse. Il semble donc normal que les croyants musulmans et juifs, qui représentent environ respectivement 8% et 1% de la population française (selon une étude de Ipsos Mori réalisée en 2014), puissent exercer dignement leur religion. En effet, l’article 1 de la loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Eglises et de l’État annonce que « La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes ».

 

Le site « Wikistrike » tente de faire croire que ce think tank proche du Parti socialiste souhaite procéder à une déchristianisation de la France, en supprimant les jours fériés de Pâques et de la Pentecôte. Cependant, la réalité des faits raconte une autre histoire, car Terra Nova souhaite uniquement supprimer des jours fériés ne correspondant pas à des fêtes chrétiennes, pour garantir à tous les croyants français, chrétiens, musulmans ou juifs, une pratique saine de leur religion.

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *