Quand Fillon dénonce les médias… avec de fausses informations !

Le ton est posé, serein. Beaucoup plus en tout cas que la semaine dernière lorsque François Fillon a fustigé dans un même élan vengeur les médias et la justice, qu’il a accusés de vouloir l’assassiner politiquement. Au journal de 20h de France 2, dimanche 5 mars, face à Laurent Delahousse, le candidat de la droite et du centre semble rasséréné. Peut-être grâce à son meeting de l’après-midi où il est parvenu à rassembler plusieurs dizaines de milliers de personnes venues soutenir sa candidature. Ce soir-là, François Fillon déroule paisiblement son argumentaire : je suis le candidat légitime de la droite, élu par 4,5 millions de personnes lors des primaires, il n’y a pas d’autre candidat légitime, j’irai jusqu’au bout. Mais en passant, il décoche tout de même une flèche aux médias, une petite flèche qui, sur le moment, passe inaperçue : « On a annoncé le suicide de ma femme mercredi matin ! On a annoncé le suicide de ma femme mercredi matin sur des chaînes de télévision ! » affirme-t-il, le visage grave. Etrange… Alors on vérifie. En cherchant sur Google, on ne trouve aucune trace de cette « information », ni sur Twitter, ni sur Facebook. Sauf ce tweet de Madeleine de Jessey, porte-parole de du groupe « Sens commun » né de la « Manif pour tous » (le camp de Fillon, donc), daté du 1er mars, qui déclarait « Vive la conscience morale&pro des journalistes qui auront annoncé le retrait de FF, le suicide de Pénélope & la démission de P. Stefanini. »

 

 

Pour la démission de Stéfanini, l’ex-directeur de campagne de François Fillon, on sait que c’est vrai puisque sa démission a été officialisée par l’intéressé vendredi 3 mars, mais concernant l’annonce du « suicide de Pénélope », aucune trace. De la « fake news » à l’état pur, ou de la paranoïa – les deux vont souvent ensemble. François Fillon a beau jeu de dénoncer la presse, il ferait mieux de vérifier ses propres informations.

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *