Pour les complotistes, Zika est né au Brésil d’un moustique transgénique

Ca remonte à janvier 2016. A ce moment-là, l’épidémie liée au virus « Zika »  bat son plein sur le continent américain. Le 25 janvier, une rumeur apparaît dans un post publié sur le site communautaire Reddit (voir ici l’article du Guardian évoquant cette affaire).

Que dit ce post ? Que Zika serait né au Brésil en 2011 au même moment que des moustiques transgéniques. Il ne suffit que de quelques jours pour qu’un site conspirationniste reprenne cette « info » et la propulse sur le web, en accréditant la thèse d’un virus né au Brésil. Le site russe Russia Today, qui ne rate jamais une occasion de « révéler » un complot, s’empare à son tour de la « nouvelle » en en rajoutant une couche (voir l’article ici) pour dénoncer les OGM – l’un de ses chevaux de bataille traditionnels.

Que s’est-il passé vraiment ?

Le virus Zika, qui se transmet par la piqure d’un moustique infecté de type Aedes) n’est pas né au Brésil, mais a été découvert chez un singe macaque en Ouganda en 1947 (lire ici l’article scientifique original, datant de 1952). Zika est d’ailleurs le nom de la forêt, située près d’Entebbe, où il a été découvert. Le premier cas humain date de 1954 (voir ici), puis il apparaît en Afrique de l’ouest, et en Asie dans les années 70 avant de provoquer une première épidémie sur les îles Yap en Micronésie en 2007. Une nouvelle épidémie surgit ensuite en Polynésie en 2013 (28 000 victimes) avant d’arriver au Brésil.

Zika n’est donc pas né au Brésil, et ce n’est pas un moustique transgénique (résultant d’OGM) qui en est à l’origine.

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *