Le projet « HAARP », un instrument du « Nouvel Ordre Mondial » pour les conspirationnistes

Depuis quelques années, le projet HAARP – pour High Frequency Active Auroral Research Program – suscite les émois de la communauté conspirationniste. Accusé d’être une « arme de destruction massive », un instrument de « guerre climatique » ou encore de « l’arsenal du Nouvel Ordre Mondial », ce projet de recherche, co-géré par l’université de l’Alaska et l’armée américaine, qui permet d’étudier les propriétés de l’ionosphère, possède toutes les caractéristiques de l’outil mystérieux dont les paranoïaques de tout poil estiment qu’il ne sert pas tout à fait ce à quoi il est censé servir… Autrement dit, qu’il y a anguille sous roche !

Plusieurs sites conspirationnistes, comme mondialisation.ca, ainsi que de nombreux pseudo-experts comme Nick Begich, ont largement dénoncé ce qu’ils croient être une arme dissimulée par l’armée américaine pour détruire le monde à leur avantage. Cette propagande a même été relayée par les médias officiels du Vénézuéla.

Ainsi, à chaque catastrophe naturelle, séisme, tsunami ou inondations, le projet Haarp est accusé d’en être la cause et de modifier le climat à des fins militaires, c’est-à-dire pour asseoir le domination américaine sur le monde ou, comme l’ont évoqué les médias vénézuéliens, « le Nouvel Ordre Mondial ».

L’excellent site conspiracy watch a décortiqué les arguments des conspirationnistes et débusqué leurs arguments fallacieux.

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *