Le drapeau de Daesh n’est pas islamique, il est terroriste

Depuis le milieu des années 2000, le drapeau noir de l’Etat islamique – Daech en arabe – est devenu le symbole du « djihad ». On voit flotter cette lugubre bannière dans tous les supports de propagande de l’organisation terroriste, les vidéos surtout, souvent accompagnée d’un chant religieux qui lui donne un air encore plus terrifiant. Pourtant, si ce drapeau noir reprend des symboles de l’islam, c’est pour mieux les détourner. Car le drapeau de Daech, et c’est ce qu’on va vous montrer, c’est un pur produit marketing qui vise d’abord à frapper les esprits, des musulmans d’abord, et à susciter la crainte.

D’où vient ce drapeau ? Pourquoi est-il noir ? Quelle est sa signification ?

Le drapeau de Daech est un carré de couleur noire divisé en deux parties : en haut il y a des mots écrits en arabe, en bas un cercle qui contient trois autres mots écrits aussi en arabe.

En haut du drapeau, il y a une partie – et une partie seulement – de la chahada, c’est-à-dire la profession de foi des musulmans. En arabe, la chahada signifie : « J’atteste qu’il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah et j’atteste que Mohammed est l’envoyé de Dieu ». Sauf que sur le drapeau de Daech, la partie de la chahada qui apparaît est juste : : « il n’y a pas d’autre Dieu qu’Allah ».

Première imposture : la chahada, la profession de foi qui constitue l’un des cinq piliers de l’islam, est… amputée. Il manque « J’atteste », ce qui fait de cette inscription une affirmation objective, où le sujet a totalement disparu. De plus, la deuxième partie de la Chahada (« Et Mohammed est l’envoyé de Dieu ») a été zappée du drapeau elle aussi, ce qui renforce la mention « Il n’y a d’autre Dieu qu’Allah », au détriment de toute subjectivité.

Au centre du drapeau, il y a aussi un cercle qui contient trois mots en arabe. C’est un sceau qui reprend le premier sceau du prophète Mohammed où sont écrits les mots : Dieu (Allah), Rassul (Envoyé, prophète), et Mohammed. En reprenant ce sceau, Daech veut se référer au premier siècle de l’islam, celui du Prophète.

La bannière noire, d’abord, aurait été utilisée pour la première fois par le prophète Mohammed lors des guerres contre les tribus d’Arabie, au 7ème siècle. Selon la légende, Mohammed aurait emprunté le châle noir de son épouse Aicha pour s’en servir comme étendard. Ceux qui combattaient auprès de Mohammed arboraient ainsi, à cette époque, des bannières noires, ou bien blanches, mais où ne figurait aucune inscription. Cet étendard noir a ensuite été repris lors des guerres contre les Omeyyades au 8ème siècle qui ont conduit à la victoire des Abbassides.

C’est au 18ème siècle que la Chahada aurait pour la première fois fait son apparition sur la bannière noire, en Afghanistan. C’est donc dans cette zone géographique que la bannière noire ornée de la chahada a fait son apparition, avant d’être reprise en 1999 par l’organisation djihadiste d’Abu Moussab al-Zarqaoui… Lequel a ensuite fait allégeance à Al Qaida. Dans le drapeau d’Al Qaida figuraient déjà tous les éléments repris ensuite par Daech : la chahada, le cercle, le noir.

Ci-dessus : drapeau du mouvement Jama’at al-Tawhid wal-Jihad (Unicité et Jihad) d’Abu Moussab al-Zarqaoui

Le drapeau de Daech n’est donc pas musulman, il est terroriste. il s’inscrit dans la filiation de groupes djihadistes qui ont détourné les symboles de l’islam pour servir leurs objectifs de terreur.

Daech a cependant réussi à faire de ce drapeau un très efficace produit marketing.

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *