Wikistrike : le blog de l’intox

Wikistrike est l’un des sites d’intox les plus connus. Sa ligne éditoriale ? La vérité avant tout. Son slogan est d’ailleurs : « Rien, ni personne, n’est supérieur à la vérité ». En fait, sa vérité serait plus correct. Car Wikistrike ressemble en gros à une sorte de pelleteuse qui creuse et ramène à la surface tout ce qui traîne : parfois il y a des infos authentiques, mais la plupart du temps c’est un ramassis d’intox, des ovnis aux reptiliens en passant par des rumeurs politiques ou des fake en provenance de la fachosphère.

La super idée de Wikistrike, en revanche, c’est Wikistrike, c’est-à-dire le nom, qui est franchement top ! Ca ressemble à wikipédia, donc tout le monde connait. De plus, wikipedia c’est des faits, des données, pas toujours fiables mais quand même, on peut s’en servir. Alors wikistrike, qui ressemble à wikipedia, ça doit être pareil, non ? D’ailleurs, regardez son logo :

Capture d'écran de la page d'accueil du site Wikistrike

Sauf que ce qu’on voit, c’est en effet le logo de wikipedia (merci le copyright !) imbriqué dans un triangle, soit le symbole par excellence des illuminati ou de la Franc-maçonnerie (« l’oeil de la providence »). En fait, la couleur est affichée dès le logo : c’est un site CONSPIRATIONNISTE en bonne et due fore.

En termes de référencement, ensuite, c’est vraiment intelligent d’avoir choisi le nom « Wikistrike » : grâce au terme « wiki », il bénéficie d’un super référencement. Sauf que c’est pas un wiki (= une appli web collaborative), c’est juste un blog. Un blog d’intox.

Comme le démontre – et démonte – point par point cet excellent article paru sur le site « vérité perdue ».

L’Obs s’est également penché sur ce sujet. Son constat (en plus court) est similaire : Wikistrike est un site de pures… fake news !

« Sur une convocation de justice publiée par le site, on distingue le nom de Ghislain H., alias Ghisham Doyle. Ce nom figure également dans un article de Télérama, qui parle d’un « pot-pourri malodorant qui, entre deux pillages de dépêches de l’AFP, fait sa réclame sur l’existence des extraterrestres autant qu’il traque les signes d’un grand complot mondial ourdi par les puissants » », raconte l’Obs, qui poursuit : « contacté par Rue89, Ghislain H., 37 ans, habitant de la Seine-Saint-Denis, explique se concentrer sur des revues de presse. Il se base notamment sur fr.sott.net, qualifié par Rudy Reichstadt, de Conspiracy Watch, de site de « conspis pathologiques ». Lui se décrit comme « écrivain » (il publie des poésies sur Internet) et assure qu’il tourne autour de « 65 000 visites » par jour. »

« Wikistrike est bien un site d’intox et de désinformation flagrant.  On ne peut plus le nier. Les premiers temps ou les articles sur les ovnis, les pyramides de l’antarctique, et autre délires fascinant ont laissé place à la désinformation silencieuse, pernicieuse. Depuis cette époque révolue, Wikistrike à commencer, comme je l’ai évoqué plus haut, à mêler des articles de presses mainstream à ses articles afin de ne plus apparaître comme une source d’information totalement loufoque. C’est devenu désormais un site de type « follower ».  Un site qui reprend les articles de sites conspirationnistes qui peuvent passer pour des articles écrit par de vrais journalistes et non pas les opinions paranoïaques d’une petite poignée », conclut Véritéperdue. 

Par La rédaction

1 commentaire

  1. Pingback: Comment devenir complotiste en trois clics ? - WTF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *