Cyber-offensive des musulmans contre Daech en Indonésie

En Indonésie, des centaines de cyber-activistes de la plus grande organisation musulmane du pays se sont, en 2016, lancés dans une vaste offensive contre l’organisation terroriste Daech.

A grand renfort de smartphones et d’ordinateurs portables, ces musulmans ont développé un contre-discours promouvant un islam modéré et apaisé afin de riposter à la stratégie de recrutement de Daech.

« Nous ne laisserons jamais l’islam être pris en otage par des imbéciles qui ont la haine au coeur », écrivait ainsi dans un tweet Syafi’ Ali, un membre important de l’organisation Nahdlatul Ulama (NU), la Renaissance des Oulémas. Yakut Quomas, le chef de la branche « jeunesse » de NU renchérissait : « Pour nous, l’islam signifie simplement apporter une contribution à la civilisation existante, et non pas la remplacer ».

La propagande de Daech sur le web a été, depuis 2014, particulièrement efficace en Indonésie, le plus grand pays musulman du monde. 500 Indonésiens seraient ainsi partis faire le djihad en Syrie ou en Irak. En outre, l’influence croissante de Daech dans l’archipel s’est traduit, en janvier 2016, par un attentat à Djakarta qui a fait quatre morts civils et quatre terroristes.

L’Indonésie compte environ 225 millions de musulmans sur une population de 255 millions d’habitants, pratiquant en grande majorité un islam modéré.

La philosophie de l’Etat indonésien se base sur le « Pancasila » (les cinq principes) qui reconnaît notamment l’égalité entre les six religions reconnues par le pays. En outre, la constitution indonésienne ne comporte aucune référence à l’islam.

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *