Une chaîne américaine relaie une thèse complotiste au sujet d’une attaque chimique en Syrie

Sur une célèbre chaîne américaine – MSNBC -, un présentateur n’a pas hésité à affirmer que l’attaque chimique perpétrée à Khan Cheikhoun, en Syrie, avait été orchestrée par Vladimir Poutine, soutien de Bachar El Assad, afin d’aider Donald Trump.

Lawrence O’Donnell, présentateur de l’émission « The Last Word » sur MSNBC, a relayé à l’antenne une rumeur complotiste au sujet de l’attaque chimique de Khan Cheikhoun, en Syrie, qui a fait 86 morts, relate Slate. Selon cette « théorie », cette attaque aurait été organisée par Poutine dans le but de détourner l’opinion publique américaine de l’enquête en cours sur les relations entre le président des Etats-Unis et la Russie.

Lawrence O’Donnell a ainsi déclaré :

«Ne serait-il pas intéressant, si il était totalement, absolument impossible de soupçonner Vladimir Poutine d’avoir orchestré ce qui s’est passé en Syrie cette semaine –de sorte que son ami à la Maison-Blanche pourrait avoir son grand moment avec les frappes et toutes les louanges qui s’en sont suivi au cours des dernières 24 heures?».

Et d’ajouter, sans apporter aucune preuve ni élément précis : «Cela modifie ce que le peuple pense de la relation entre le président Trump et Vladimir Poutine» «Le président Trump a finalement osé faire quelque chose que Vladimir Poutine n’apprécie pas. Cela change tout».

Le présentateur a ensuite utilisé un argument bien connu des complotistes. Les contradicteurs de cette thèse, a-t-il indiqué, « n’entendr[ont] pas les preuves que le scénario que je viens d’exposer est impossible».

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *