« Fake news » : Facebook s’attaque à 30 000 comptes en France

Sous pression dans plusieurs pays pour son « laxisme » supposé face aux « fake news », le réseau social a décidé d’agir. En France, Facebook aurait identifié 30 000 comptes diffusant de fausses informations.

Dans un billet de blog, Facebook indique s’attaquer directement aux comptes qui diffusent de fausses informations, quitte à les bannir au besoin, comme l’explique le journaliste Guénaël Pépin dans un article publié ici. 30 000 comptes auraient ainsi été identifiés, mais pas encore supprimés, par le réseau social.

Facebook indique cibler les comptes présentant une activité suspecte, comme par exemple ceux qui publient de façon répétée un même contenu pour générer des « Like » ou booster des contenus particuliers. Facebook précise toutefois que seuls les comptes les plus importants, ceux générant la plus forte activité notamment, sont supprimés. « Notre priorité, bien sûr, est de supprimer les comptes à l’effet le plus important, avec une large activité et une grande portée », indique le réseau social, qui souligne que le contenu n’est pas « jugé ».

En parallèle, Facebook a lancé plusieurs initiatives en partenariat avec des médias pour lutter contre la désinformation et les fake news. Le réseau social affiche par exemple un encart en haut du fil d’actualité pour apprendre aux internautes à se méfier des contenus qui défilent et a lancé en janvier un large Journalism Project pour financer, former et séduire les médias du monde entier.

Facebook et Google semblent bien décidés, cette fois, à s’attaquer aux « fake news ».

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *