Le roi du yaourt grec porte plainte contre un site de fake news

Le roi grec des yaourts, Hamdi Ulukaya, a porté plainte contre un site américain de fake news, Infowars, pour avoir répandu des fausses informations à son sujet.

L’industriel grec d’origine turque Hamdi Ulukaya, patron de la société de yaourts Chobani, a décidé de porté plainte lundi 24 avril contre le site pro-Trump Infowars pour une série de « fake news » (fausses informations) et d’articles complotistes qui le mettent directement en cause, rapporte le site de France 24. 

Cet industriel milliardaire immigré aux Etats-Unis réclame des dommages et intérêts au patron du site Infowars, Alex Jones, pour lui avoir nui gravement en répandant une fausse information au sujet d’un viol qui aurait été commis par des réfugiés syriens par employés par sa société, Chobani.

« Le site complotiste avait sauté sur un fait divers qui s’est produit en juin 2016 à Twin Falls, une commune de l’État d’Idaho où le groupe d’Hamdi Ulukaya a bâti la plus grande usine de yaourts grecs du monde. Trois jeunes adolescents – des enfants de réfugiés – y avaient attaqué une fillette de cinq ans. Passé à la moulinette à rumeurs d’Infowars, cette sombre affaire s’est transformée en « viols collectif avec attaque au couteau d’un enfant par trois adultes syriens employés par Chobani » », raconte France 24.

Infowars accuse Hamdi Hulukaya de vouloir faire déferler une vague de réfugiés aux Etats-unis

Infowars a non seulement falsifié un fait divers pour nuire au patron de l’entreprise Chobani, mais le site est allé encore plus loin en affirmant que les employés de cette société avaient déclenché… une épidémie de tuberculose à Twin Falls et qu’Hamdi Hulukaya était l’une des chevilles ouvrières d’un grand complot dont le but était de faire déferler aux Etats-unis une immense vague de réfugiés…

Le site Infowars est connu, comme Breitbart News, pour être l’un des plus grands pourvoyeurs de fausses informations au monde. Depuis un an, Hamdi Ulukaya est la cible répétée de ses attaques.

Soros en embuscade

« Hamdi Ulukaya est devenu depuis plus d’un an l’une des cibles favorites de l’ »alt-right » pro-Trump et de ses « fake news« . Aux yeux de cette frange radicale de la population américaine, il incarne l’ennemi parfait : cet émigré défend depuis plus de deux ans la cause des réfugiés, s’est rendu sur l’île grecque de Lesbos où se trouvent des camps de migrants, a créé une fondation pour soutenir financièrement les structures d’accueil à travers le monde. Dans son usine, il a embauché des réfugiés syriens, irakiens et afghans », indique France 24.

Suite à la plainte déposée par Hamdi Ulukaya, le patron d’Infowars, Alex Jones, ne semble pas impressionné. Dans une vidéo, il a répondu que derrière cette plainte se dissimulait la main de Georges Soros, le célèbre milliardaire et philanthrope hongrois. Selon Alex Jones, Soros avec l’aide de son « partenaire islamiste », Hamdi Ulukaya, « veut se battre contre le peuple américain ».

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *