Qui est Jack Posobiec, colporteur de fake news et de théories du complot, à l’origine des « MacronLeaks »

A l’origine des « MacronLeaks » se trouve un homme, Jack Posobiek, bien connu des cercles de l’Alt-right américaine (la droite pro-Trump) et des conspirationnistes. Son but : influencer les résultats du second tour de l’élection présidentielle, en faveur de Marine Le Pen.

Le 7 mai, soit 48 heures avant le second tour de l’élection présidentielle, juste avant la « période de réserve », Jack Posobiec a posté sur Twitter un lien vers une série de documents provenant de l’équipe de campagne du mouvement d’Emmanuel Macron, « En Marche ». Ces 9 Go de dossiers (qui doivent être authentifiés) ont d’abord été aperçus sur le forum 4chan où la fachosphère anglo-saxonne, comme nous l’avons indiqué dans un récent article, est très active.

Figure de l’Alt-right anglo-saxonne

Le « troll » Jack Posobiec a ainsi fait irruption, via Twitter (112 000 abonnés), dans la présidentielle américaine. En quelques heures, son tweet a été retweeté par des milliers de sympathisants de Marine Le Pen. Mais qui est donc Jack Posobiec ?

C’est d’abord et avant tout un militant pro-Trump, qui a été , comme l’indique un article de Mashable, directeur des « opérations spéciales » du mouvement Citizen for Trump, et qui travaille aujourd’hui pour le site canadien ultra-conservateur Rebel Media. Posobiec a joué, au cours de ces deux dernières années, un rôle particulièrement actif dans la diffusion de tout un tas de fausses informations (« fake news ») et pour relayer des théories du complot, dont il semble être un adepte convaincu.

Posobiek mêle tout ce qui constitue ce que l’on appelle aux Etats-Unis l’Alt-right (pour alternative right, la droite alternative) qui est un courant puissant de la droite nativiste, suprémaciste blanche, sexiste, antisémite, conspirationnist et anti-immigration. Trump est bien entendu leur égérie. Posobiek n’aime pas trop le terme d’alt-right et lui préfère celui de « slavright », bien plus raciste, qui s’inspire des mouvements extrémistes, souvent néo-nazis d’ailleurs, qui ont fleuri en Russie et en Europe de l’est après la décomposition de l’Union soviétique et qui revendique la supériorité de la slavité.

Conspirationniste convaincu, Posobiek adhère en gros à toutes les théories du complot qui « expliquent » que le réchauffement climatique, c’est du bidon, ou qui font des démocrates et des progressistes du monde entier d’affreux sbires de sociétés secrètes et de sectes ultra-puissantes qui agiraient pour désintégrer la « race blanche » et promouvoir leurs pernicieuses idées d’égalité des sexes, des droits, d’intégration raciale, etc.!

Pizzagate

D’ailleurs, Posobiec est lié à l’incroyable affaire du « Pizzagate », une théorie du complot selon laquelle un réseau pédophile lié aux démocrates, bien sûr, se dissimulait derrière une pizzeria de Washington ! Là encore, comme le raconte Mashable, c’est le forum 4chan qui était à l’origine de cette stupidité, mais c’est Prosobiec qui en a assuré le service après-vente via ses réseaux en filmant en direct, dans la pizzeria en question, un anniversaire où se trouvaient de nombreux enfants…

 

Par La rédaction

1 commentaire

  1. Pingback: Retour sur le "Pizzagate", quand la théorie du complot bouscule le réel - WTF

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *