Facebook et Youtube intensifient leurs efforts contre les « contenus haineux », Twitter à la traîne

Selon une étude de la Commission européenne, Facebook et Youtube sont de plus en plus réactifs face aux contenus haineux, à condition qu’ils soient signalés. Twitter est à la traîne.

Selon une étude réalisée par la Commission européenne, les réseaux sociaux sont de plus en plus réactifs face aux contenus haineux en ligne, bien que les efforts produits soient inégaux : Facebook et Youtube apparaissent ainsi plus efficaces que Twitter.

Retirer les « hate speeches » en moins de 24h

L’étude de la Commission porte sur une dizaine de pays de l’Union européenne où des ONG ont signalé des contenus haineux illégaux en ligne sur les trois plateformes Facebook, Youtube et Twitter. Le but est de savoir si ces trois acteurs appliquent correctement le code de conduite qu’ils ont signé il y a un an sous la pression européenne, et en particulier s’ils mettent en oeuvre leur engagement d’examiner les contenus diffusant des « hate speeches » (discours de haine) et de le retirer en moins de 24h, souligne Les Echos.

60% des contenus haineux retirés, mais des efforts inégaux

Selon les résultats de cette étude, 59% des contenus haineux ont été retirés, soit deux fois plus que lors de la première enquête de ce type. La Commission européenne s’est d’ailleurs félicitée de cet effort par la voix de la commissaire Vera Jourova qui a salué des « progrès significatifs ».

Il faut dire que les plateformes du web sont placées dans une situation difficile. Si les « discours haineux », ou « hate speeches », sont désormais encadrés sur le plan communautaire, la mise en oeuvre au niveau national s’avère variable, en fonction notamment de l’interprétatio donnée au principe de liberté d’expression.

Ces efforts sont aussi inégaux entre les plateformes : Facebook et Youtube sont en progrès très nets tandis que Twitter s’avère beaucoup moins réactif. Facebook et Youtube ont ainsi retiré deux tiers du contenu signalé, contre seulement 38% pour Twitter. La vitesse de traitement progresse aussi : une notification sur deux a ainsi été traitée en moins de 24h.

Les réfugiés, migrants et musulmans : principales cibles des contenus haineux

D’après l’étude publiée ce jeudi, les ce sont les migrants, les réfugiés et les musulmans qui sont prioritairement la cible des contenus haineux, loin devant les attaques sur le genre, la nationalité ou l’orientation sexuelle.

 

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *