L’Afrique, l’eldorado des « fake news »

L’Afrique est le continent des fake news ! De l’Algérie au Nigeria, en passant par la RDC ou le Cameroun, les fausses informations inondent le continent. En voici un florilège, à lire sur le site de Jeune Afrique.

Algérie : « Bouteflika est mort »

« Si vous n’avez jamais croisé cette fausse nouvelle, c’est que vous ne suivez pas l’actualité algérienne. On ne compte plus le nombre de fois où Abdelaziz Bouteflika a été annoncé mort, en particulier depuis novembre 2005. Le 16 de ce mois, le chef de l’État était évacué pour raisons de santé vers l’hôpital du Val-de-Grâce, à Paris, à cause d’un ulcère hémorragique.

La machine à rumeurs se met alors en marche, relayée par certaines chaînes de télévision. L’absence de communication officielle laisse place à la spéculation. Le président serait atteint de polykystose, il aurait un cancer, il serait même décédé d’après certains. Mais « Boutef » est bien vivant, comme ce sera le cas lors des multiples autres annonces de sa mort », rapporte JA.

Quand la TV camerounaise annonce en exclusivité la composition du gouvernement de Macron

« Cela aurait pu être le scoop de l’année. Mais non, Adèle Mballa Atangana ne connaissait pas la composition du premier gouvernement d’Emmanuel Macron avant tous les autres journalistes s’intéressant au sujet. En se basant sur les réseaux sociaux, la journaliste de la CRTV avait annoncé qu’Édouard Philippe, le Premier ministre, avait nommé François Bayrou aux Affaires étrangères.

Suivaient Jean-Yves Le Drian à la Défense ou Corinne Lepage à l’Éducation. Malheureusement, Matignon et l’Élysée en ont décidé autrement et la directrice de l’information de la télévision nationale camerounaise a donc eu faux sur toute la ligne », raconte JA.

D’autres exemples de « fake news » africaines sur le site de Jeune Afrique

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *