Fake news : Des mosquées gonflables sur les plages de Cannes ?

La fachosphère en a fait des gorges chaudes : des mosquées gonflables installées par des « islamistes » sur les plages algériennes et bientôt en France ! Sauf que c’est faux. Itinéraire d’une fake news née en Algérie.

Le 1er août, le site d’information parodique Secret News titre : « Des mosquées gonflables font leur apparition sur les plages françaises », photo (trafiquée) à l’appui. Un article au ton ironique, comme tous ceux du site. Il récolte plus de 16 000 commentaires sur Facebook, très souvent premier degré – encore une preuve que le véritable fléau, c’est simplement la paresse aïgue qui nous pousse à ne lire que le titre des articles qui apparaissent dans notre fil d’actualité, sans cliquer dessus…

Très vite, la fachosphère récupère l’information. C’est ainsi que des pages Facebook proches de l’extrême-droite s’émeuvent de « l’islamisation » de la France.

La nature parodique de Saphir News révélée, c’est cette fois sur l’Algérie que se portent ces accusations. En effet, selon France 24, Saphir News a récupéré l’histoire du site algérien K Direct.info, qui affirme que ces mosquées gonflables ont fait leur apparition en Algérie. Et seraient l’oeuvre d’islamistes.

Une fake news algérienne

C’est cet article que reprennent Fdesouche ou Europe-Israël, ce qui alimente la polémique. Toujours selon France 24, qui a enquêté dans la commune où K Direct.info affirme avoir vu ces mosquées, le site aurait inventé l’histoire de toutes pièces. Personne n’a vu une telle installation sur la plage et la photo provient de Turquie.  » Des recherches complémentaires permettent de retrouver la source originale de la photo : un site turc qui commercialise toutes sortes de produits gonflables, comme des enseignes publicitaires ou des jeux pour enfants.  »

Une fake news vite et bien démontée, mais qui montre, une fois de plus, les réactions hostiles que peut provoquer la désinformation…

A droite, la photo originale et, à gauche, le montage publié par Secret News.

 

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *