Comment reconnaître les fake photos ?

Alarmée par la facilité avec laquelle des photos peuvent être modifiées, avec des conséquences potentiellement graves, une chercheuse en psychologie cognitive a réalisé une étude pour voir si nous sommes capables de distinguer une vraie photo d’une fausse.

Les fake news passent de plus en plus par les photos, voire par la vidéo comme nous l’avons déjà vu ici. Avec l’outil Photoshop, il est extrêmement facile de modifier une image, et donc de plus en plus difficile de distinguer une vraie photo d’un fake.

Le danger des « fake photos »

Pour la chercheuse en psychologie cognitive Sophie Nightingale, « c’est quand même un peu inquiétant. Les photos jouent un rôle vraiment puissant dans notre société. Elles influencent la vision qu’on a du monde, elles peuvent même influencer notre mémoire. Si nous ne pouvons pas faire la distinction du vrai du faux, le faux deviendra tout aussi puissant », dit-elle dans une interview au  Washington Post.

Et de préciser : « J’ai le sentiment qu’on devrait être plus prudents concernant les fake photos, mais si l’on continue à dire aux gens de ne plus croire en rien, ils perdront foi en l’image, ce qui est tout aussi problématique. Pour l’instant, sur ce sujet, j’ai bien peur que nous ayons plus de problèmes que de solutions. »

Kombini évoque à cet égard l’attaque terroriste de Paris, en 2015, après laquelle un Canadien Sikh a été mis en cause après qu’une photo – retouchée – de lui a été publiée, le montrant portant un exemplaire du Coran et un gilet pare-balles.

o-photos-terroriste-photoshop-570

Distinguer le vrai du faux

La chercheuse en psychologie a mobilisé 700 participants pour conduire son étude. Objectif : mesurer combien de personnes sont capables de distinguer une fake photo d’une vraie photo. Les résultats sont mitigés : 60% des personnes ont répondu correctement (vrie photo ou fausse photo) mais 45% seulement ont été capables de dire ce qui avait été retouché sur la photo.

Si vous souhaitez faire le test, il faut aller sur Kombini !

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *