Une cellule d’extrême droite démantelée pour « terrorisme »

À Marseille et en Seine-Saint-Denis, neuf hommes et une femme ont été interpellés. Huit d’entre eux sont aujourd’hui mis en examen.

Projet d’actes terroristes

Connus sur les réseaux sociaux pour incitation à la haine raciale, ces individus sont mis en examen pour « appartenance à une organisation terroriste ». Le groupe de droite radicale avait pour intention de commettre plusieurs actes terroristes sur le territoire français. En effet, le mouvement a été reconnu capable de s’organiser et de mener des actions violentes. Leur projet incluait des lieux de culte, des migrants, des « trafiquants » et des hommes politiques. Jean-Luc Mélenchon, leader de la France Insoumise et Christophe Castaner, porte parole du gouvernement actuel, constituaient également des cibles.

Un certain Logan Alexandre Nisin à la tête du groupuscule

 

«Rebeus, blacks, dealers, migrants, racailles djihadistes, si toi aussi tu rêves de tous les tuer, nous en avons fait le vœu, rejoins-nous !», avait écrit Logan Nisin sur son compte facebook.

Jeune identitaire de 21 ans, Logan est un ancien membre des jeunesses nationalistes du Mouvement Populaire Nouvelle Aurore (MPNA), un mouvement radical qui s’inspire du groupe « Aube dorée », le parti néonazi grec. Il intègre ensuite l’Action française. Très actif sur les réseaux sociaux, notamment en gérant une page dédiée à Anders Brevik, auteur de la tuerie de masse en Norvège en juillet 2011.

Création d’un nouveau groupe terroriste

Alexander avait fondé un nouveau mouvement appelé « l’OAS ». Ce nom a été donné en « souvenir » de la tristement célèbre « l’Organisation Armée Secrète », fraction militaire terroriste qui se dressa contre l’indépendance de l’Algérie. Son objectif était la création d’une nouvelle milice violente. À travers elle, il appelait à combattre les « racailles », les « blacks » et les « djihadistes et à « rendre la France aux français ».

Source : L’Express

 

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *