Irlande : vers une condamnation judiciaire des fake news ?

En Irlande, un projet de loi vise à lutter contre les fake news et les « bots ».

Un projet de loi inédit

Entre scandales numériques et fake news, la dernière campagne présidentielle des États-Unis a été mouvementé. Le projet de loi fait écho à cette élection fortement influencée par les réseaux sociaux. Selon, le gouvernement irlandais, Dublin ne sera pas à l’abris de ces pratiques.

« Nous ne devrions pas être naïf en pensant que l'Irlande ne sera pas 
affectée par cette nouvelle forme de guerre de l'information hybride 
qui est en cours sur les réseaux sociaux ». James Lawless

L’utilisation des «bots» pour influencer le débat politique sera punie d’amendes allant jusqu’à 10 000 € ou de cinq ans d’emprisonnement, voilà ce que propose Fianna Fail, parti de centre droit irlandais. La diffusion de fake news fera également parti de la liste des infractions. Les sanctions évolueront selon la gravité des propos.

Réduire l’influence des fake news dans le champ politique

Ce projet de loi n’apparait pas par hasard. En 2018 auront lieu les élections présidentielles irlandaises. Le corps politique souhaite donc se protéger d’attaques virtuelles reposant sur des fake news ou des théories du complot. Maire de Naas et membre de l’assemblée irlandaise, James Lawles veut responsabiliser les internautes et pousser les plateformes des médias sociaux à s’appliquer d’avantage dans la vérification du contenu en ligne.

"Les preuves suggèrent qu'une armée de faux comptes de médias sociaux est 
en train d'être amassée pour perturber le processus démocratique à 
l'avenir, avec des journalistes et des personnalités publiques soulignant 
une recrudescence du nombre de comptes douteux qui les suivent sur les 
réseaux sociaux." James lawless

Source : CNews

 

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *