#Ernottegate : le Front National en flagrant délit de fake news

Pendant la campagne présidentielle, des proches de Marine Le Pen ont diffusé une vidéo où un « journaliste anonyme » dénonçait un arrangement entre France Télévisions et Emmanuel Macron.

Les origines de cette fake news :

Irrité par un reportage de l’émission Envoyé Spécial, diffusé par France Télévisions, qui met en lumière l’idéologie raciste de nombreuses grandes figures du Front National, l’équipe de Marine Le Pen a décidé de discréditer France Télévisions, et au passage un candidat à la présidentielle.

C’est alors David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen, qui poste une vidéo sur son compte Twitter :

Dans l’extrait, le témoin anonyme se présente comme membre de l’équipe de Delphine Ernotte, la présidente de France Télévisions. Le témoignage décrit des « liens d’amitié » entre Emmanuel Macron et Delphine Ernotte, manière subtile de dénoncer le lien étroit médias/pouvoir et l’autocensure qu’il pourrait exister suite d’une telle amitié.

L’enquête de BuzzFeed :

Après avoir enquêté, BuzzFeed révèle que l’équipe de campagne de Marine Le Pen est à l’origine de cette manipulation. L’enquête montre que le staff de la candidate frontiste n’a pas seulement diffusé cette fake news, mais qu’il l’a également fabriqué de toute pièce. C’est d’ailleurs Damien Philippot, le frère de Florian, responsable du pôle rédaction de l’équipe de Marine Le Pen et Philippe Vardon, vice-président du groupe FN en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur qui en seraient les initiateurs. Avec la participation de Christophe Boucher, un proche de la candidate frontiste, qui jouerait le rôle du journaliste.

Un petit coup de chaud pour le directeur de campagne de Mme Le Pen, qui a déclaré seulement quelques heures après, que le journaliste ne serait finalement peut-être pas journaliste à France Télévisions.

Puis qui a totalement nié la véracité de cette vidéo :

Ça pourrait donc expliquer pourquoi le projet de loi sur les fake news, inquiète tant Marine Le Pen.

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *