Gandhi, l’homme au service de la non-violence

Le 30 janvier 1948, Gandhi était brutalement assassiné. 70 ans plus tard, le Père de la Nation indienne devient l’apôtre de la non-violence et une figure centrale de l’indépendance de l’Inde.

Un héros indien

Après avoir fait des études de droit à Londres, il part pour l’Afrique du Sud en 1893 rejoindre la diaspora indienne qui s’y est installée. C’est en Afrique du Sud qu’il découvre la violence du racisme. De là, il s’érige en défenseur des minorités et oeuvre pour l’égalité entre différentes communautés ethniques. Il met en place une doctrine basée sur la désobéissance civile active et non-violente : la « satyagraha ». Apôtre de la non-violence, dirigeant politique, et source d’inspiration, Gandhi a consacré sa vie à la lutte contre les discriminations, les injustices sociales et pour la réconciliation des communautés musulmanes et hindous.

L’efficacité de la non-violence

Il décide de rentrer en Inde en 1915 afin de lutter pacifiquement contre l’occupation et les injustices britanniques à l’égard des indiens. Sa doctrine pacifiste lui a assuré une solide réputation. Il sera surnommé « Mahatma », qui signifie « Grande âme » par un grand poète indien. Grace à sa ténacité, Gandhi accède à la présidence du parti du Congrès et mène la lutte pour l’autonomie puis l’indépendance de son pays en prônant l’autosuffisance économique, le retour aux techniques traditionnelles mais aussi l’émancipation des femmes et des « Intouchables ».

Son combat sera semé d’embûches, il sera jeté en prison à plusieurs reprises mais il finira par connaître de grands succès face au gouvernement britannique, jusqu’à l’indépendance de l’Inde en août 1947.

La fin tragique du soldat de la paix

Le 30 janvier 1948, Mohandas Karamchand Gandhi est assassiné par un hindou nationaliste alors qu’il se rendait à une prière collective. Il n’aura profité que de quelques mois de son pays indépendant. Plus de deux millions de personnes vont lui rendre hommage et assistent à ses funérailles. Reconnu comme « père de la nation » en Inde, son anniversaire, le 2 octobre instauré comme fête nationale. Cette date a aussi été déclaré Journée internationale de la non-violence par l’ONU.

Gandhi est aujourd’hui source d’inspiration de nombreux mouvements pour la liberté.

 

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *