Intox : maman impala se sacrifie pour ses petits

Représentant une maman impala, proie de deux guépards la gueule grande ouverte, une photo prise par la photographe faunique Alison Buttigieg devient virale 4 ans plus tard. La raison ? Une légende complètement fausse. 

En 2013, Alison Buttigieg va capturer une série de photos des derniers instants d’une maman impala. Les félins semblent s’amuser avec l’impala, les photos sont impressionnantes. Sur l’une des photos la maman impala semble nous fixer d’un regard étrangement calme et serein alors même qu’elle est sur le point de se faire dévorer.

 

L’histoire aurait pu en rester là : une magnifique scène dont les amoureux de la photographie faunique se délectent. Mais c’est sans compter sur internet et son lot de fausses nouvelles.

Récemment la photo a refait surface avec une légende pour les moins surprenante, on peut lire par exemple sur la page Facebook Voyons le monde tel qu’il est :

 

Certains vont même plus loin et expliquent qu’après la prise de cette photo et le message qu’elle fait passer à l’humanité, Alison Buttigieg s’est effondrée terrassée par une dépression sévère.

L’auteure de cette photo va démentir les rumeurs concernant sa dépression et dissiper l’histoire farfelue de la maman impala sauvant ses petits.

Alison va rétablir la vérité, et de fait l’histoire est tout autre. L’impala servait d’exercice de chasse pour la maman guépards et ses petits. Elle voulait leur apprendre à chasser une proie. Voyant ses petits plus intéressés à jouer avec l’impala qu’a le chasser, la maman guépard la tue. Quid de l’expression sereine de l’impala ? Elle était « simplement » sous le choc de se retrouver entre deux guépards (compréhensible non ? )

 

Cette histoire est la preuve qu’une photographie peut être manipulée et peut créer des situations complexes. Gardons nous de partager sans vérifier les sources !

 

 

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *