Des Minions pas si minions

À l’occasion de la sortie du film les Minions, les studios Pixar sont rattrapés par l’Histoire avec un grand H. Les Minions, emblématiques et sympathiques personnages de la saga « Moi, Moche et Méchant », ne cacheraient-ils pas une face beaucoup plus sombre ?

 

Les créateurs de la saga auraient-ils trouvé leur inspiration dans les heures les plus noires de l’Allemagne nazie. D’étranges coïncidences jettent un froid sur l’origine de ces drôles de personnages.

En langue allemande, « Minions » peut se traduire par « Sbires ». Le mot ramène d’ailleurs aux heures les plus sombres de nos voisins d’Outre-Rhin. Il était le nom donné aux enfants juifs adoptés par les scientifiques nazis pour réaliser leurs expériences. Ces derniers passaient une grande partie de leur vie à souffrir. Comme ils ne parlaient pas couramment Allemand, leurs mots ressemblaient à des sons qui faisaient beaucoup rire les Allemands. Etrange source d’inspiration quand on sait que le personnage de Gru, est un Américain à l’accent allemand, utilisant les Minions pour assouvir ses plans machiavéliques.

Une photo d’archive représentant des « Minions » en 1942 en Allemagne, jette un peu plus le trouble. La ressemblance entre les personnages de fiction et la réalité laisse peu de place au doute sur la source d’inspiration des créateurs du dessin animé. Un mauvais coup de publicité pour la franchise américaine qui pour le moment n’a pas souhaité réagir à l’information.

vraix_faux_minion

La photo d’archive qui jette un peu plus le trouble

 

Et si on regardait l’information de plus près

Autant être clair tout de suite, cette information est totalement fausse. Pourtant deux éléments flagrants et facilement perceptibles par le plus grand nombre tendent à la rendre crédible.

  • Tout le monde ou presque sait à quoi ressemble un « Minion ». Pas besoin d’avoir une bonne vue pour trouver un air de ressemblance avec la photo historique.
  • Tout le monde ou presque sait également que les « Minions » sont martyrisés par un personnage à l’accent allemand du nom de Gru.

Deux éléments méritent pourtant qu’on s’y intéresse de plus près

  • La traduction allemande est une pure invention. En aucun cas le terme ‘’Minion’’ se traduit par ‘’Sbire’’. En allemand, ‘’Sbire’’ se dit ‘’Handlanger’’ (Homme de main en traduction littérale), et ‘’Minion’’ se traduit par ‘’Favori’’ en français.

Comment le sait-on ? un simple traducteur en ligne ou un dictionnaire franco/allemand et le tour est joué.

  • La photo est bien réelle pour le coup. Il est vrai que les individus sur le cliché pourraient être une source crédible d’inspiration. Le contexte de la photo est par contre totalement détourné. Il s’agit d’une photo d’archive de la Royal Navy anglaise datant de 1908 (soit bien avant le régime nazi). Sur le cliché, on peut voir des soldats britanniques dans une combinaison de survie en cas d’avarie dans un sous-marin. On est bien loin des « Minions ».

Comment le sait-on ? Le moteur de recherche Google permet de faire une recherche à partir d’images. Depuis Google, sélectionnez la rubrique images, puis faites un glisser/déplacer de la photo vers la zone de recherche.

L’origine de cette « rumeur »

La rumeur est partie d’un compte Facebook chilien le 19 juillet 2015 dernier. L’auteur a dit vouloir tester la crédulité des internautes. Pari réussi avec des milliers de reprise à travers le monde.

Il est à noter qu’en 2014, une vidéo s’interrogeait déjà sur l’origine des Minions en s’appuyant sur le même visuel : https://www.youtube.com/watch?v=5OhqusRO0N0

Un article issu de l’outil d’Education aux Médias et à l’Information « Le Vrai du Faux » proposé par l’Union Nationale de l’Information Jeunesse (UNIJ) – www.unij.fr

Source : les promeneurs du net

 

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.