Bourde des Oscars : les complotistes accusent… Leonardo Di Caprio !

Lors de la cérémonie des Oscars, regardée dans le monde entier, une gigantesque bourde a été commise. Le célébrissime acteur Warren Beatty, un vieux de la vieille d’Hollywood (il a joué dans des films devenus classiques, comme Dick Tracy ou Bonnie and Clyde), a annoncé que l’Oscar du meilleur film était attribué à La La Land… alors qu’il était attribué au film Moonlight. Cette erreur incroyable dans une cérémonie où tout est normalement impeccablement réglé n’a laissé personne indifférent, et toute une série de théories fumeuses ont immédiatement fleuri sur le web. L’une d’elles, la plus insistante, faisait de Leonardo Di Caprio le coupable idéal.

Ben oui, le « raisonnement » est simple. Aux yeux de certains sites complotistes, puisque la star de Titanic n’a jamais eu d’Oscars et que c’est lui qui tenait l’enveloppe (photo ci-dessous), alors c’est lui qui a tout manigancé, pour se venger bien sûr ! Comment ? Là, c’est un peu compliqué : Di Caprio aurait apporté en coulisses l’enveloppe indiquant que Emma Stone gagne l’oscar de la meilleure actrice, puis il l’aurait déposée sur la table et aurait observé, satisfait de son coup, Warren Beatty repartir avec la mauvaise enveloppe…

 

On rassure les fans de Léo Di Caprio : il n’y est strictement pour rien, n’en déplaise à Kelly Oxford (cf. son tweet ci-dessus) qui ferait bien de moins fumer la moquette. En effet,  Emma Stone a affirmé avoir conservé son carton où était indiqué qu’elle avait gagné l’Oscar de la meilleure actrice jusqu’à la fin de la cérémonie. La « preuve » est dans cette vidéo (regardez bien à la 20ème seconde l’enveloppe que tient Emma Stone) Impossible, donc, que Caprio soit dans le coup…

Ou encore ici dans cet article du tabloïd anglais The Mirror.

Les vrais responsables de cette énorme bourde ont été identifiés : il s’agit de Brian Cullinan et Martha Ruiz, deux personnes chargées de confier aux présentateurs des Oscars les enveloppes contenant le nom des gagnants dans chaque catégories. Employés par l’entreprise Price Waterhouse Cooper, qui gère cet aspect de la soirée depuis 83 ans, ils ne remettront plus les pieds au Dolby Theater où se tient chaque année la cérémonie des Oscars.

 

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.