Avec Wikitribune, le fondateur de Wikipedia veut s’attaquer au problème des “fake news”

Avec Wikitribune, le fondateur de Wikipedia veut s’attaquer au problème des “fake news” grâce à une démarche participative.

Après Wikipedia, Jimmy Wales, le fondateur de l’encyclopédie en ligne, veut s’attaquer à l’épineux problème de la diffusion de fausses informations, ou “fake news”, en lançant un nouveau projet baptisé “Wikitribune” fondé sur une approche participative. Son but : renouer avec un journalisme “basé sur des faits”, selon ses termes.

Lundi 24 avril, Jimmy Wales a annoncé le lancement du projet “Wikitribune” en partant du constat que « les informations ne fonctionnent plus et nous pouvons régler ce problème ».

Indépendant de Wikipédia, et gratuit également, Wikitribune veut faire contribuer la vaste communauté des journalistes afin de vérifier les informations propagées sur le web. « Wikitribune utilise des standards journalistiques professionnels et incorpore l’idée radicale tirée du monde de Wiki selon laquelle une communauté de volontaires peut, et va, protéger de manière fiable les articles, et va les améliorer », indique Wikitribune.

La même démarche de lancement que Wikipedia, largement couronnée de succès, sous-tend Wikitribune. La “communauté” est appelée à soutenir le projet en contribuant financièrement (15 dollars). Un noyau dur d’une dizaine de journalistes professionnels va être embauché pour coordonner et piloter le projet, mais comme sur wikipedia, les contributions seront faites par des volontaires.

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.