Les actionnaires mettent la pression sur Facebook pour prendre de nouvelles mesures contre les fake news

Ls actionnaires de Facebook haussent le ton contre les “fake news”. Lors de l’assemblée générale de Facebook qui s’est déroulée jeudi 1er juin, ils ont interpellé la direction du réseau social sur les mesures prises contre les fausses informations.

Alors que les Etats mettent la pression sur Facebook en Europe, c’est au tour des actionnaires du réseau social de monter au créneau, à l’instar des fonds d’investissement Arjuna Capital et Baldwin Brothers qui demandent à Facebook de réaliser une étude sur l’impact des fake news sur leur réputation, indique le Financial Times. Egalement actionnaires de Google, ces deux fonds demanderont également au géant du web de procéder aux mêmes efforts.

La diffusion de fake news présente un “réel risque non seulement pour l’entreprise et pour la confiance des utilisateurs en les contenus qu’ils trouvent sur Facebook, mais aussi pour notre démocratie”, selon Natasha Lamb, la directrice de l’equity research et de l’engagement actionnarial chez Arjuna, rapporte le Financial Times“Tous les deux (Facebook et Google, ndlr) préfèrent se voir comme des plateformes technologiques neutres, mais elles se sont transformées en des plateformes médias, c’est pourquoi nous sommes si inquiets.”

 

Jusque-là, les efforts consentis par Facebook paraissent insuffisants, non seulement aux Etats (comme en Allemagne) mais aussi à de plus en plus d’entreprises qui pâtissent de la diffusion sur les réseaux sociaux de fausses informations nuisant à leur réputation.

Facebook a pris plusieurs dispositions ces derniers mois, pourtant, pour lutter contre ces intox. Le réseau social a ainsi coupé l’accès à sa régie publicitaire aux comptes identifiés comme diffuseurs de fake news. Des partenariats avec différents médias ont aussi été noués pour mieux identifier les fausses informations.

 

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.