Fake news : Des mosquées gonflables sur les plages de Cannes ?

La fachosphère en a fait des gorges chaudes : des mosquées gonflables installées par des “islamistes” sur les plages algériennes et bientôt en France ! Sauf que c’est faux. Itinéraire d’une fake news née en Algérie.

Le 1er août, le site d’information parodique Secret News titre : “Des mosquées gonflables font leur apparition sur les plages françaises”, photo (trafiquée) à l’appui. Un article au ton ironique, comme tous ceux du site. Il récolte plus de 16 000 commentaires sur Facebook, très souvent premier degré – encore une preuve que le véritable fléau, c’est simplement la paresse aïgue qui nous pousse à ne lire que le titre des articles qui apparaissent dans notre fil d’actualité, sans cliquer dessus…

Très vite, la fachosphère récupère l’information. C’est ainsi que des pages Facebook proches de l’extrême-droite s’émeuvent de “l’islamisation” de la France.

La nature parodique de Saphir News révélée, c’est cette fois sur l’Algérie que se portent ces accusations. En effet, selon France 24, Saphir News a récupéré l’histoire du site algérien K Direct.info, qui affirme que ces mosquées gonflables ont fait leur apparition en Algérie. Et seraient l’oeuvre d’islamistes.

Une fake news algérienne

C’est cet article que reprennent Fdesouche ou Europe-Israël, ce qui alimente la polémique. Toujours selon France 24, qui a enquêté dans la commune où K Direct.info affirme avoir vu ces mosquées, le site aurait inventé l’histoire de toutes pièces. Personne n’a vu une telle installation sur la plage et la photo provient de Turquie. ” Des recherches complémentaires permettent de retrouver la source originale de la photo : un site turc qui commercialise toutes sortes de produits gonflables, comme des enseignes publicitaires ou des jeux pour enfants.

Une fake news vite et bien démontée, mais qui montre, une fois de plus, les réactions hostiles que peut provoquer la désinformation…

A droite, la photo originale et, à gauche, le montage publié par Secret News.

 

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.