L’arrivée de Russia Today sur nos écrans français

La chaîne d’info russe Russia Today devrait commencer à émettre en France d’ici noël. Financée par le Kremlin, sa diffusion ne fait pas l’unanimité.

Russia Today, qu’est-ce que c’est ?

Chaîne télévisée d’informations internationales, Russia Today, alias RT, est un instrument du « soft power » russe. Son but est de présenter le point de vue russe sur les événements nationaux ou internationaux. Plus subtilement, ils souhaitent donner aux téléspectateurs occidentaux une vision différente de l’actualité et souhaitent proposer un panel « multipolaire » de l’information.

"Les actualités de RT traitent des principaux problèmes de notre temps 
sous un angle destiné aux spectateurs qui veulent en savoir plus en soulevant 
des sujets souvent ignorés par les médias grand public pour produire un 
contenu qui sort de l’ordinaire. RT propose un point de vue alternatif sur 
tous les grands évènements du monde". La rédaction de RT

Depuis 2016, RT s’est largement diffusée sur les réseaux sociaux notamment à travers leur programme « In the now », qui regroupe près de 2 millions d’abonnés sur Facebook. Quant à la page d’accueil RT, elle compte plus de 500 000 abonnés.

Sa visibilité médiatique s’est également accrue à travers différents organes de presse installés sur différents continents. En plus d’un siège à Moscou, la chaîne possède des bureaux à Washington, Los Angeles, Londres, Tel Aviv, Delhi et Paris. Le réseau RT est également diffusé en anglais, en espagnol, en arabe et donc bientôt … en Français.

« Notre objectif est de couvrir les actualités locales, régionales et 
internationales qui touchent la France et le monde francophone, tout en 
mettant l'accent sur les aspects trop souvent négligés par nos confrères. » 
Xenia Fedorova, présidente de RT France.

La version française de Russia Today

Jusqu’à présent, il existait une version française de leur site internet. Mais, aujourd’hui RT œuvre pour le lancement de la version francophone de sa chaîne d’information continue. Elle sera accessible sur les « box » de quelques opérateurs. La chaîne télévisée reste le meilleur moyen pour RT de promouvoir sa visibilité et son accessibilité.

Cette version française n’est pas anodine. Elle permettra à Russia Today de diffuser ses contenus en Europe, au Canada francophone et au Maghreb.

Une polémique méritée ?

Avant même son lancement, RT a suscité une polémique en France. Sa légitimité est remise en cause pour plusieurs raisons. D’abord, le média a été lancé en 2005 par RIA Novosti, une des plus importantes agences de presse Russe, qui dépend officiellement du ministère de la presse et de la communication russe. Le média est depuis financé directement par le Kremlin. Ce financement est au centre des critiques : le journal n’attaque jamais le gouvernement ou la politique menée par le gouvernement de Vladimir Poutine.

Pour les médias et les hommes politiques français, RT est considérée comme un instrument de propagande au service du gouvernement russe. De plus, elle est souvent associée à la désinformation, à l’antisémitisme ou encore à l’expansion de théories complotistes. Son installation sur les canaux de diffusion français est perçue comme la voix directe du kremlin.

C’est sans rappeler que le média Russia Today est soupçonné d’avoir influencé l’élection présidentielle américaine, mais aussi la campagne présidentielle française. C’est d’ailleurs ce qu’a rappelé Emmanuel Macron, en mai, lors de la visite officielle de Poutine en France. Au cours d’une conférence de presse, la directrice de RT en France Xenia Fedorova, a interpellé le président français sur “les difficultés d’accès pour les journalistes de RT au QG” d’Emmanuel Macron pendant la campagne présidentielle. Emmanuel Macron a vivement répliqué “Quand des organes de presse répandent des contre-vérités infamantes ce ne sont plus des journalistes, ce sont des organes d’influence (…) mais Russia Today et Sputnik ne ce sont pas comportés comme des organes de presse et des journalistes, mais ils se sont comportés comme des organes d’influence, de propagande et de propagande mensongère”.

Leur échange en vidéo, ci-dessous :

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.