Le maire FN de Beaucaire supprime les menus de substitution dans les cantines scolaires

À Beaucaire, la seule ville du Gard dirigée par le Front national, la municipalité a mis fin aux repas de substitution.

Julien Sanchez, le maire de Beaucaire (15 000 habitants), a décidé de supprimer les repas de substitution servis les lundis aux élèves qui ne mangent pas de porc dans les cantines de sa commune.

« Je refuse d’assister au grand-remplacement du porc à la cantine [...] 
C’est une viande qui est souvent produite en France et il est également 
normal que nous choisissions de soutenir l’agriculture française. Ce n’est 
pas mon rôle d’y renoncer pour des raisons religieuses »

Les repas de substitution permettent aux élèves ne mangeant pas de porc – musulmans, végétariens, juifs, etc. – de bénéficier d’une alternative lorsque cette viande est servie dans les cantines scolaires. Ils sont donc primordiaux pour que chaque enfant, peu importe son régime alimentaire, soit suffisamment nourri à la cantine scolaire. Mais le maire FN ne le voit pas de cette manière. Pour lui, ces repas de substitution sont « anti-républicains ». Il dit défendre l’école de la république et la laïcité en supprimant ces repas de substitution et en imposant, dorénavant, du porc tous les lundis à la cantine. Selon ses dires, un repas différent « c’est l’irruption de la religion dans l’école de la République ». Il appuie également sa décision en évoquant des raisons financières, en plus des principes cités précédemment.

« Nous mettrons du porc chaque lundi dans nos cantines, tout le monde est 
prévenu et ceux qui refusent que leurs enfants en mangent peuvent donc 
s’organiser autrement ».

Un autre maire, celui de Chalon-sur-Saône, avait également décidé de mettre fin aux repas de substitution dans les écoles de la municipalité. La justice a décidé d’annuler cette décision qui « n’avait pas accordé une attention primordiale à l’intérêt de l’enfant » et « méconnaît l’intérêt supérieur de l’enfant ».

Avant toutes choses, il faudrait tout de même penser au bien être des enfants…

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.