Le gouvernement veut lutter contre la cyberhaine

Le Premier ministre a présenté lundi 19 mars le plan du gouvernement pour lutter contre le racisme et l’antisémitisme. Le combat contre la “cyberhaine” est une priorité. 

Internet, cible première

Edouard Philippe a expliqué l’importance de la modification et l’adaptation de la loi française à son époque. Cette modification va permettre de « renforcer les obligations de détection, signalement, de suppression et de prévention de contenus illicites » sur les réseaux sociaux et plus généralement sur internet.

Cette annonce fait suite aux propos du président de la République qui avait annoncé courant mars 2018 vouloir un plan législatif au niveau européen pour contraindre les opérateurs à plus de vigilance et à une action plus rapide dans le retrait des contenus haineux sur internet.

Ainsi, pour mener à bien cette mission et combler ce vide législatif, sur le territoire national Emmanuel Macron a nommé Karim Amellal, Laetitia Avia et Gil Taeïb

Une question d’éducation 

Le plan proposé par le premier ministre consacre un volet à l’éducation. Des formations pour le personnel de l’éducation national sont prévues. Il s’agit alors de les armer pour qu’il puisse faire face efficacement aux situations complexes ou sont tenus des propos haineux. Enfin, plus spécifiquement des bourses de thèses sont créer sur les thématiques racisme et antisémitisme.

Plus largement …

Le premier ministre espère pouvoir renforcer les réseaux sociaux et le dialogue avec la société civile. Pour cela il compte mettre en place et développer largement territorialement des plans de lutte contre les discriminations.

 

Pour aller plus loin : Le Monde

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.