Non la Terre n’est pas plate…

Et non elle n’est pas non plus juchée sur le dos de 4 éléphants, eux-mêmes portés par une tortue géante! Malheureusement, cette “théorie” farfelue rassemble encore de nombreux adeptes: les « truthers », que l’on appelle chez nous « les platistes ».

La science ? inutile, nous « savons »  que la Terre est plate 

Ce n’est pas une blague (hélas) : en dépit de toutes les avancées scientifiques depuis Érastosthène,  en passant par Newton jusqu’au grandes explorations spatiales de notre époque, certains estiment toujours que nous ne disposons pas d’assez de preuves pour dire que la Terre est ronde. Et si elle n’est pas ronde, c’est qu’elle est plate !

Plate et encerclée par de grands murs de glace pour contenir océans et continents (il ne faudrait pas que tout tombe dans « l’univers ») avec en son centre le Pôle Nord. Le Soleil, quant à lui, ne se coucherait pas mais tournerait tout autour de la Terre (plate donc) tout en s’éloignant ou se rapprochant de sa surface (pour permettre les saisons bien évidemment).

Bien mal en pris alors à Erastosthène, grand astronome grec, d’avoir calculé la circonférence de la Terre près de 300 ans avant notre ère, de même pour Copernic, Kepler ou encore Newton qui ont réussit à expliquer la physique de la Terre sphérique quand quelques pseudos « connaisseurs » décrètent simplement que la Terre est plate comme une crêpe.

Le reste n’est qu’un complot de la NASA 

Leurs arguments ? De simples et naïves observations qui n’ont d’ailleurs pas beaucoup changé depuis le Moyen-Âge : si la Terre est ronde, pourquoi l’horizon est-il plat ? Pourquoi ne voit-on qu’une seule face de la Lune ? Pourquoi les rails des trains ne sont-ils pas courbés ? Si la terre est vraiment ronde, alors es Australiens tomberaient dans l’espace etc etc … De toute façon, hein, toutes les photos qui montrent la Terre ronde ont été photoshopées ! Et puis, argument ultime qui justifie tous les autres, le caractère sphérique de la Terre ne procéderait que d’un complot ourdi par cette organisation démoniaque qu’est la NASA, bien entendu avec la complicité de l’ONU.

De fait pour les “platistes”, comme dans Matrix, le fameux film des soeurs Wachowski sorti en 1999 qui a donné un coup de fouet à tout un tas de théories complotistes, l’humanité vivrait dans un mensonge à l’échelle mondiale. Aux élus, des organisations complotistes comme la Flat Earth Society offrent l’équivalent de la pilule rouge, la vérité qui les ferait sortir du mensonge « Terre sphérique » fomenté par les élites malveillantes. Intimement convaincus, les platistes veulent sauver les pauvres âmes ignorantes, manipulées par les les élites, en leur offrant à leur tour la révélation. Et si elle ne veulent pas être sauvées ? Alors elles ne sont que des agents de la NASA (du gouvernement, des élites démoniaques etc, au choix).

Bientôt une croisière autour du monde, direction les murs de glace !

A ceux qui veulent des preuves, les platistes sont prêts à les fournir. Car avec les évolutions technologiques, ils ne peuvent plus continuer à affirmer qu’il fait nuit/jour en même temps partout sur Terre par exemple.  Quant à prétendre que les Australiens auraient la tête en bas, ce n’est plus possible non plus.

Du coup, les platistes ont adopté un argumentaire faussement scientifique qu’ils diffusent de manière agressive et autoritaire. Ils inondent le web de vidéos, images, articles aux titres racoleurs comme ceux-ci : « 5 preuves irréfutables que la Terre n’est pas ronde », « Un scientifique de la NASA nous révèle la vérité »…

L’un de leurs arguments phares, c’est que si la Terre est plate, pourquoi l’eau ne « tombe » pas ? Ils pensent avoir la réponse : parce que des murs de glace de l’Antarctique l’empêcheraient de s’écouler… Et pourquoi n’avons nous jamais vu ces murs ? Parce que des flottes armées empêcheraient ceux qui cherchent la vérité d’approcher trop près… D’ailleurs, ce qui est arrivé au Titanic en serait la preuve, selon eux : la cause de son naufrage n’est pas un iceberg, il a fait l’erreur de s’approcher trop près du bord et une flotte militaire s’est occupée de le couler ! Non, vous ne rêvez pas, des tas de gens croient cela…

 

Et pour prouver une bonne fois pour toute l’existence de ces murs de glace, la Flat Part Society, une organisation complotiste qui promeut la théorie de la Terre plate, a décidé d’organiser une croisière autour du monde en 2020. Cette expédition est prévue sur un paquebot luxueux, avec des diners hors de prix et de longues après-midi au bord de la piscine. Au passage – mais les platistes ne sont pas une contradiction près – cette croisière se déroulera conformément aux règles de la navigation classique, fondée sur la sphéricité de la Terre…

Une propagation des théories inquiétante qui prospère sur la crédulité des gens

Principalement actifs sur internet, les platistes propagent leur théorie absurde à grande échelle en exploitant les faibles connaissances des gens en matière d’astronomie et astrophysique.

Ainsi, selon un baromètre de la Commission Européenne, seuls deux européens sur trois savent que c’est la Terre qui tournent autour du soleil et non l’inverse. Il est alors aisé d’imaginer comment ces personnes peuvent se faire endoctriner par des vidéos simplistes à l’apparence scientifique sérieuse.

La démocratisation d’internet est à la fois un vecteur de liberté d’expression, de partage et d’accès aux savoirs mais aussi un foyer ou se mêlent divers mouvements fanatiques, religieux, extrémistes, complotistes… Elle offre l’anonymat mais surtout une tribune sur le monde à des individus peu fiables. Avec internet, la diffusion de l’information s’est en effet massifiée et a donné naissance à ce que le sociologue Gérard Bronner appelle un “marché cognitif”. Pour lui, la profusion d’informations aujourd’hui disponibles facilement sur le web n’a pas abouti à une élévation générale du niveau de connaissances; mais au contraire à une dégradation de l’esprit critique et à un renforcement de la crédulité : de plus en plus de gens privilégient, dans cet océan informationnel, ce qui paraît plus simple, plus accessible, sans se poser trop de questions… D’autant que dans le même temps, ceux qui croient dur comme fer à une théorie vont faire preuve d’un activisme intense pour inonder l’espace de contenus confortant leur croyance, qu’il devient très difficile de contrer. Car, comme l’écrit Bronner, si on peut facilement prouver que quelque chose existe, on peut difficilement prouver que quelque chose n’existe pas.

Par La rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.