70ème anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits Humains

Video

Document clé dans l’histoire des droits de l’homme, la Déclaration Universelle des Droits Humains, fête aujourd’hui ses 70 ans. Retour sur un texte fondateur, mais peu contraignant et par conséquent allègrement transgressé par certains.

Le 10 décembre 1948, l’Assemblée Générale des Nations Unies a adopté la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme (nous préférerons dire Humains) à l’unanimité. Document qui énonce pour la première fois les droits fondamentaux des êtres humains, il est rédigé par un ensemble de représentants de toutes les régions du monde.

Cette déclaration comme son nom l’indique est universelle. On entend par là qu’elle est applicable à tout individu dans le monde. Si elle n’a pas valeur contraignante, elle est néanmoins à l’origine de nombreux traités juridiques qui eux sont contraignants. Elle joue donc un rôle important dans la promotion et l’instauration des normes juridiques internationales en ce qui concerne les droits humains.

Elle énonce une trentaine de droits et libertés tels que la liberté d’expression, l’éducation, la non-soumission à l’esclavage ou encore le droit à la vie, à la santé ou à un logement convenable. La vidéo qui suit, revient sur le rôle majeur qu’a joué la DUDH et les manquements qui en résultent aujourd’hui, soit 70 ans après sont adoption.

 

 

Les instituteurs forment aussi leurs élèves à débusquer les fake news

Video

Certains instituteurs pensent qu’il faut apprendre aux enfants, et ce dès le plus jeune âge, à débusquer les fake news. Décrypter les images, repérer et croiser les sources… les instits s’investissent dans l’éducation aux médias.

 

Des jeux vidéos pour sensibiliser au phénomène des fake news

Video

Ces dernières années, plusieurs jeux vidéos très spéciaux ont vu le jour. Il s’agit à travers ces jeux vidéos d’apprendre à manier l’information et de comprendre l’importance de son cheminement. De la conception à la diffusion, ils proposent aux joueurs de se mettre dans la peau d’un magnat des fake news, d’un rédacteur en chef peu scrupuleux ou encore de débusquer les fausses informations parmi un panel d’informations indifférenciées.